Comment demander une augmentation de salaire ?

14

negocier salaire

Vous estimez que vous aviez bien travaillé pendant un bon bout de temps, que vos compétences et vos aptitudes professionnelles valent mieux que le salaire que vous touchez. Vous souhaitez solliciter une augmentation de salaire de votre employeur et vous en avez complètement raison. Cependant, demandez une augmentation salaire est une démarche bien délicate puisque, généralement les employeurs n’aiment pas payer un plus d’argent, sauf s’ils en sont convaincus ou obligés de le faire

Il vous est donc conseillé de bien réfléchir à cet entretien et de bien le préparer. Profitez donc d’un weekend ou de quelques jours de vacances pour réfléchir à cette démarche légitime.

1. Les différents cas à considérer avant de faire votre demande

Dans un premier temps, Vous avez à examiner certains points de votre salaire en vérifiant notamment :

  • Votre salaire minimum conventionnel: en vous assurant que vous touchez déjà un salaire qui est au moins égal au minimum conventionnel prévu pour votre classification professionnelle. Vérifiez aussi les dispositions de la convention
  • Les primes conventionnelles: Votre convention collective avait certainement prévu des primes (rendement, assiduité, ancienneté, etc). Le payement de ces primes dépend généralement de certaines conditions. Vérifiez si vous les satisfaites.

La convention nationale de la métallurgie (n°3109) prévoit par exemple le versement d’une prime d’ancienneté de 3% pour ses salariés, à partir de 3 ans après l’embauche. Ce taux d’ancienneté est proportionnel au nombre d’années de travail dans l’entreprise, mais cependant plafonné à 15 années maximum d’ancienneté.

  • La négociation obligatoire: Certaines entreprises sont obligées de négocier chaque année sur les salaires avec les partenaires sociaux. L’employeur et les syndicats sont tenus de négocier chaque année même s’il ne s’agit pas de réévaluer les salaires. Vous pouvez consulter le représentant du personnel qui vous renseignera sur l’état des salaires dans l’entreprise.

2. Le moment opportun pour soumettre votre demande d’augmentation salaire

Il est à savoir que votre employeur n’est pas contraint réévaluer périodiquement ou régulièrement les salaires. Les salariés peuvent rester plusieurs années s’être augmentés, dans des cas pareils, il est de votre droit de demander la réévaluation de votre salaire.

Le moment le plus opportun pour négocier une augmentation de salaires serait idéalement quand l’employeur organise un entretien annuel d’évaluation. Cette rencontre avec votre patron est en effet un moment privilégié de discussions.

Si toutefois vous ne pouvez pas attendre ce meeting, vous pouvez demander une entrevue avec votre employeur ou son représentant pour lui faire part de votre souhait d’augmenter votre salaire.

Les salariés rémunérés au  SMIC sont augmentés automatiquement au 1er janvier de chaque année par décret de réévaluation du Smic horaire.

3. Choisissez votre type d’augmentation.

Vous pouvez choisir d’axer votre demande : soit sur une demande d’augmentation de votre salaire fixe, soit sur une demande de versement d’une prime (prime exceptionnelle, prime de 13ème mois …). Vous pouvez également négocier l’attribution d’un avantage en nature (qui constitue un élément du salaire), comme par exemple, un ordinateur portable, un véhicule de fonction …

Votre augmentation peut également résulter de votre promotion comme cadre, par exemple. Mais attention, le changement de classification – par exemple le passage d’employé à agent de maîtrise – ne justifie pas systématiquement une augmentation de rémunération. Par exemple, si votre salaire – en tant qu’employé – est au moins égal au minimal conventionnel que doit percevoir un agent de maîtrise, alors votre employeur n’aura pas l’obligation de réévaluer votre salaire.

Pour appuyer au mieux votre demande, n’hésitez pas à valoriser votre travail notamment en vous appuyant sur des résultats, des chiffres ou des écrits concrets : augmentation de vos ventes, courriers de clients satisfaits de vos prestations, état d’avancement sur les objectifs qui vous ont été fixés …