CAF, Allocations Chômage, CAF… Voici ce qui Change Ce Samedi 1er avril 2023

1048
ce qui change au 1er avril

Qui dit 1er avril dit nouveautés, comme à chaque début de mois. Certaines règles changent, d’autres entrent en vigueur. Salaire-emploi fait le tour des nouveautés qui vont en partie impacter votre quotidien. Les aides sociales vont connaître une nouvelle hausse ce lundi 1er avril après avoir bondi de 4% en juillet dernier. Des changements qui vont être effectués pour diminuer les répercussions de l’inflation sur le portefeuille des Français.

Fin de la trêve hivernale, les allocations en légères hausses.

A compter du 1er avril 2023, le Revenu de Solidarité Active (RSA), les Aides Personnalisées au Logement (APL), la Prime d’Activité, les Allocations Familiales et l’Aide aux Adultes Handicapés seront revalorisés de 1,6%, soit environ une dizaine d’euros de plus par mois. Sauf imprévu, ces nouveaux montants resteront en vigueur jusqu’au 31 mars 2024. Toutefois, certaines associations soulignent que cette augmentation ne prendrait pas suffisamment en compte la réalité économique actuelle du pays qui connait une inflation annuelle élevée de 6,2%.

Les allocations-chômage vont être augmentées de 1,9%.

L’allocation chômage minimum passe de 30,42 à 31 euros brut par jour. Elle avait déjà été augmentée de 2,9% en juillet 2022 et elle sera revalorisée, à nouveau, le 1er juillet prochain. Cette période marque aussi la fin de la trêve hivernale, une période où un propriétaire ne peut pas faire expulser un locataire qui ne paie pas son loyer. Dès le 1er avril, les expulsions vont redevenir possibles avec le recours de l’autorité publique.

À partir du 1er avril 2023, l’indemnité carburant sera supprimée. Audit énergétique obligatoire.

Un portail va s’ouvrir dès ce samedi, il sera disponible pour permettre aux personnes qui ont accompli une mission de service civique entre 2022 jusqu’à la fin de 2023 de bénéficier d’un soutien financier de 100 euros s’ils réussissent le Bafa ou le BAFD.

Par ailleurs, les terrasses estivales dans les bars et restaurants vont rouvrir, offrant ainsi aux Français l’opportunité de profiter de moments de détente en plein air.

Le 1er avril 2023 marque aussi la clôture de la période pendant laquelle les ménages modestes pouvaient recevoir une indemnité de 1000 euros pour remplacer sa chaudière au gaz ou au fioul. En outre, la vente de logements classés F ou G en termes de performance énergétique, considérés comme des passoires thermiques, exige désormais un audit énergétique obligatoire..

À partir du1er avril, les actes d’outrage sexiste sont considérés comme un délit.

Selon France Bleu, il s’agit désormais d’un délit passible d’une amende de 3 750 euros d’imposer à une personne tout propos ou comportement à connotation sexuelle ou sexiste qui porte atteinte à sa dignité en raison de son caractère dégradant ou humiliant, ou qui crée une situation intimidante, hostile ou offensante à son encontre.

Distribution du chèque énergie

Le 21 avril prochain, le chèque énergie 2023 sera distribué à environ 5,8 millions de ménages en France. Le montant de l’aide variera entre 48 et 277 euros et sera envoyé automatiquement par courrier aux 20% de ménages les plus modestes, avec un revenu fiscal de référence par unité de consommation (RFR/UC) inférieur à 11 000 euros en 2021. La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a précisé que le chèque énergie est destiné à aider les ménages à faible revenu à payer leurs factures d’énergie, il pourra être utilisé jusqu’au 31 mars 2024 pour régler les factures d’électricité, de gaz, de bois, ou toute autre source d’énergie utilisée pour se chauffer, y compris le fioul.